Rentrée: cartable ou sac à main pour aller à l’école?

Parmi les accessoires de mode sur lesquels les collégiennes et lycéennes ne lésinent pas se retrouve le sac à main. Non seulement ce dernier finit bien le look mais en plus, il leur est d’une grande utilité pour le transport de leurs fournitures scolaires. Cependant, le fait est qu’avec tout ce qu’on leur impose de porter tous les jours, le port de ce type de sac mode risque de ne pas être anodin pour leur dos. Si les parents et les spécialistes s’en soucient, les ados, elles, ne jurent que par leur accessoire qui leur fera paraître branchées et pour ressembler à la majorité. En effet, porter un cartable en cuir, bien plus résistant et ergonomique pour la posture n’est pas bien vu dans les cours de récré. De plus, les adolescentes fonctionnent à l’opposé des adultes : elles veulent avoir le même sac que la majorité si les adultes se démènent pour dénicher un modèle unique. Il peut ainsi arriver que la tendance veuille que toutes les filles s’arrachent un modèle de sac à main peu pratique pour ranger et transporter cahiers, livres, trousse, et classeurs qui sont bien lourds. Ce qui importe avant tout c’est d’avoir le bon look pour leur permettre de bien s’intégrer à l’école. Aujourd’hui, le choix de sacs que l’on peut trouver sur le commerce est vaste ; il y en a pour tous les goûts et les modèles que l’on a longtemps pensés désuets reviennent même au goût du jour.  Cette diversité a-t-elle enfin touché les cours de récré ? Aussi, la question bien-être prime-t-elle désormais avec la réclamation sans cesse des parents sur le poids des affaires à transporter pour aller en classe ? Pour cette rentrée, faut-il porter un cartable ou un sac à main pour aller à l’école ?

 

La tendance des sacs cabas Vanessa Bruno et des Pliages de Longchamp chez les collégiennes

La tendance des sacs cabas Vanessa Bruno et des Pliages de Longchamp chez les collégiennes

La tendance des sacs cabas Vanessa Bruno et des Pliages de Longchamp chez les collégiennes

Depuis quelques années déjà, la tendance des sacs cabas signés Vanessa Bruno règne auprès des collégiennes. Il s’agit d’un modèle dont la base est simple mais déclinable à souhait, ce qui fait son succès auprès des ados. De plus, sa forme permet de transporter correctement les affaires pour l’école. Ce modèle n’est pourtant pas donné puisque le modèle le plus basique vaut pas moins de 100 euros. On peut ensuite choisir des modèles plus personnalisés selon les tendances du moment et les prix peuvent rapidement grimper. S’il y a un autre modèle de sac à main que les collégiennes férues de mode adorent toujours autant depuis les années 2000 c’est le Pliage de Longchamp. Celui-ci est beaucoup plus accessible avec des tarifs avoisinant les 70 euros, avec des choix de couleurs et de tailles selon les goûts et les besoins. Outre ces classiques, la diversité en termes de mode a voulu qu’un autre modèle se retrouve aussi parmi les préférés des collégiennes. Il s’agit du cabas en cuir noir, modèle plus moderne que l’on retrouve partout. En effet, les marques et enseignes courantes ont su surfer sur la vague en créant chacun leur modèle. Leur point commun est la sobriété absolu.

 

Le cabas en cuir a la côte chez les lycéennes

Le cabas en cuir a la côte chez les lycéennes

Le cabas en cuir a la côte chez les lycéennes

Les lycéennes, elles, ne jurent que par leur cabas en cuir. A ce stade, les filles veulent de moins en moins se ressembler et tendent un peu plus à essayer de se démarquer puisqu’elles gagnent en assurance. De plus, elles ont moins cette contrainte des fournitures scolaires trop chargés. Au lycée, on ose toutes les extravagances côté mode. Avec la tendance du cabas en cuir, il n’y a pas de modèle précis de référence, chacune opte pour celui qui fait pencher son cœur. Certaines n’hésiteront pas à débourser des sommes astronomiques pour s’offrir un sac en cuir de marque comme le Michael de Michael Kors à 250 euros. Outre le modèle cabas, le sac à dos a fait son grand retour depuis maintenant un moment en s’offrant une nouvelle jeunesse et en s’anoblissant. Un modèle qui a en ce moment la côte auprès des lycéennes se trouve le Mansur Gavriel disponibles chez de nombreuses petites marques. Une tendance arrivée en force cet été et qui tend à se prolonger pour devenir un sac de cours auprès des lycéennes est le cabas en raphia. Le totebag , ce modèle en tissu à message et à imprimé en tous genres est aussi une actuelle tendance qui monte en flèche. Tous ces modèles peuvent désormais faire partie du choix des lycéennes pour transporter les affaires de classes. Ils peuvent se substituer entre eux pour changer de look au gré du feeling et de l’emploi du temps du jour. Enfin, un modèle intemporel que l’on peut toujours porter pour aller au lycée est le sac vintage, celui qu’on a hérité de sa mère ou de sa tante ou même de sa grand-mère. Il s’agit de ce modèle qui s’améliore en vieillissant d’autant plus que le vintage est très en vogue. On se rend ainsi compte que le choix de sacs pour aller au lycée est plus vaste que pour aller au collège.

 


Préserver le dos grâce au cartable

Préserver le dos grâce au cartable

Préserver le dos grâce au cartable

Certes, ces sacs ultra tendances que les adolescentes s’arrachent pour aller à l’école peuvent bien contenir leur nécessaire mais sont-ils vraiment conçus pour préserver leur dos ? En effet, le poids qu’elles transportent tous les jours n’est pas négligeable et à la longue, le corps risque d’en subir les séquelles d’autant plus qu’il s’agit d’un corps en pleine croissance. Un rapport récemment publié par la FCPE ou Fédération des Conseils de Parents d’Elèves était scandalisé sur le poids qu’un élève doit porter chaque jour pour aller à l’école. Il s’avère qu’il est en moyenne de 8,5 kilos, ce qui équivaut à un pack de bouteilles d’eau, ce qui est excessif tout de même pour des enfants. En principe, le poids du sac de l’enfant pour aller en cours ne devrait pas excéder 10% de son poids, ce qui équivaut à environ 4 kilos pour une ado de 13 ans. Le pire c’est qu’avec un sac à main, les répercussions physiques de ce poids trop lourd sont décuplées. Le fait est que ces fashionistas en herbe portent souvent leur accessoire de mode dans le creux du bras ou sur une épaule et les conséquences peuvent être des douleurs dans le bas du dos, au niveau de l’épaule et au niveau de la nuque. On y retrouve alors des raideurs musculaires et des tensions, parfois douloureuses et persistantes. Les conséquences sont les mêmes mais moindre avec un cartable car le poids est alors réparti entre les deux épaules. L’enfant aura moins de sensations de lourdeur et le dos est beaucoup plus préservé. Le collège et le lycée sont des étapes de la vie scolaire où il est obligatoire de ramener les livres à la maison. A cela s’ajoute le fait qu’à cette période, les ados sont toujours en pleine croissance. La problématique est sérieuse car les conséquences peuvent être dangereuses : des problèmes de scoliose qui apparaissent avec des douleurs non négligeables au niveau de certaines zones du corps.

 

Conclusion

Le sujet sur le poids porté par les élèves du collège et du lycée n’est pas à prendre à la légère mais pour autant, devrait-on privilégier le cartable au détriment du sac à main si adulé des jeunes filles ? Le fait est qu’il va falloir s’adapter et faire quelques concessions. Puisque la mode est importante pour ces ados, il est conseillé d’alterner alors le port du sac à main ultra en vogue sur le côté gauche et sur le côté droit afin qu’une seule épaule ne soit trop sollicitée. Si l’ado est de nature fragile physiquement ou si des douleurs et tensions musculaires commencent à se faire sentir, le mieux est d’opter pour le cartable qui présente alors moins de risques de séquelles sur le dos. Il existe des modèles de cartables tendances qu’il faut choisir de préférence en cuir pour la qualité que cela présente. On peut aussi opter pour le sac à dos ultra en vogue qui permet aussi de départager le poids sur les deux épaules mais encore faut-il choisir un modèle qui puisse comporter toutes ses affaires.

Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire